À voir, à lire au fil de l’eau

Écrit par Catherine de Coppet
La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
À voir, à lire au fil de l’eau
Publié le 09 juin 2024

Péril en les torrents

Couverture La Rivière
La Rivière
de Dominique Marchais
(France, 2023)

Documentaire. Dans une langue limpide, l’économiste passe au crible l’histoire de la politique de l’eau en France. Cet essai interroge la place de la délégation de service public. Cette modalité de gestion s’est développée pour l’eau depuis les années 1950, et a conduit progressivement à une mainmise des entreprises privées sur ce secteur vital. Le chercheur démontre comment, à l’aune des problématiques liées à la raréfaction de la ressource, sous le coup du réchauffement climatique, on assiste à un changement de paradigme chez les acteurs publics : ceux-ci délaissent de plus en plus la délégation de service public pour revenir à un système de régies locales ou municipales, à l’instar de la Ville de Paris depuis 2010. Un cercle vertueux ?

Bébé et l’eau du bain

Couverture Le Bain d’Abel
Le Bain d’Abel
d’Audrey Poussier
(éd. L’École des loisirs, 2014)

Livre. Dans cet album jeunesse dont l’autrice signe dessins et textes, la question du cycle de l’eau est abordée de façon poétique et ludique, pour le plaisir des petits et de leur entourage. Que devient le bain une fois qu’il s’écoule dans le siphon de la baignoire ? Il faudra beaucoup de patience (et de kilomètres !) au petit Abel pour le découvrir. Le trait est vif, efficace, et rend parfaitement hommage aux personnages incontournables de l’enfance, rencontrés sur le chemin : baleine en plastique, chien à roulette, mais aussi famille canard, rat d’égout et hippopotame. L’eau du bain est décidément bien moins triviale qu’il n’y paraît.

Ruissellement

Couverture La Politique publique de l’eau, Gouverner un bien commun
La Politique publique de l’eau, Gouverner un bien commun
de Christophe Defeuilley
(éd. Le Bord de l’eau, 2024)

Essai. Dans une langue limpide, l’économiste passe au crible l’histoire de la politique de l’eau en France. Cet essai interroge la place de la délégation de service public, modalité de gestion qui s’est développée pour l’eau depuis les années 1950. Le chercheur démontre comment, à l’aune des problématiques liées à la raréfaction de la ressource, sous le coup du réchauffement climatique, on assiste à un changement de paradigme chez les acteurs publics : ceux-ci délaissent de plus en plus la délégation de service public pour revenir à un système de régies locales ou municipales, à l’instar de la Ville de Paris depuis 2010.

Le salaire de la soif

Collection XXI. Ce récit décrypte la gestion de l’eau en Australie, financiarisée à outrance. Pour faire face aux sécheresses, la ressource est répartie entre les consommateurs et la nature par chaque État en suivant les règles du marché. Un aperçu d’un futur non désirable. Cette enquête a été publiée dans XXI en juin 2020 : « Kilomètre après kilomètre, de l’herbe sèche, à perte de vue. La terre est orange, de minitornades dansent à l’horizon. Le macadam fonce tout droit, interminable. De temps à autre, des eucalyptus, des bosquets, des arbres morts. Parfois, quelques maisons alignées. Seules traces de présence humaine à des centaines de kilomètres à la ronde, elles voient passer les trucks, les camions à double remorque qui sillonnent le continent jour et nuit. Le GPS prévient : « prochain virage dans 92 kilomètres ». Les panneaux à fond vert annoncent Bendigo, Finley, Leeton. C’est le bush australien : pas encore le désert, mais déjà l’immensité monotone. […] » Lisez la suite ici.

Pour aller plus loin

Dans les méandres de l’Albarine, rivière à temps partiel
Reportage le long d'un cours d’eau intermittent jurassien, qui concentre sur 60 km de forts enjeux écologiques et de politiques publiques.
« L’hydroélectricité a été perçue comme un progrès »
L’énergie hydraulique n'a jamais divisé autant que les énergies fossiles, selon Julien Marchesi, spécialiste en histoire environnementale.
Histoires d’eau
Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas d’eau qu’il n’y a pas de rivière, a découvert la journaliste Catherine de Coppet.
La Vjosa, dernier fleuve sauvage
Déambulation avec les photographes Manuela Schirra et Fabrizio Giraldi sur le dernier fleuve européen vierge de toute intervention humaine.
La sélection de la rédaction
Dans les méandres de l’Albarine, rivière à temps partiel
Dans les méandres de l’Albarine, rivière à temps partiel
Reportage le long d'un cours d’eau intermittent jurassien, qui concentre sur 60 km de forts enjeux écologiques et de politiques publiques.
« L’hydroélectricité a été perçue comme un progrès »
« L’hydroélectricité a été perçue comme un progrès »
L’énergie hydraulique n'a jamais divisé autant que les énergies fossiles, selon Julien Marchesi, spécialiste en histoire environnementale.
Histoires d’eau
Histoires d’eau
Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas d’eau qu’il n’y a pas de rivière, a découvert la journaliste Catherine de Coppet.
La Vjosa, dernier fleuve sauvage
La Vjosa, dernier fleuve sauvage
Déambulation avec les photographes Manuela Schirra et Fabrizio Giraldi sur le dernier fleuve européen vierge de toute intervention humaine.