Avec les damnés de la terre

« Les petites exploitations sont dans une situation catastrophique », se désole Pierre Faure. 

« Du baratin. » Le regard bleu d’Éric Couppez se perd dans sa tasse à café. Dehors, le crachin trempe sa ferme de 50 hectares nichée sur la frontière belge. Au lendemain des annonces faites par Gabriel Attal le 1er février 2024, les ronds-points fument encore du lisier laissé par les agriculteurs. Pendant deux semaines, ils y ont déversé leur colère, leur souffrance, leurs inquiétudes. Puis la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA) a appelé à cesser la mobilisation. « Pour rien ! Les mesures annoncées sont indexées sur la taille des exploitations ou les volumes. Ce sont des cadeaux aux gros, comme d’hab. »

Éric est un petit : un de ceux que représente Pierre Faure dans sa série « France Périphérique ». Depuis 2015, le photographe s’intéresse à la pauvreté. Loin des grandes villes « plutôt bien documentées », il prend son temps : un an ou plus par région pour rencontrer « les invisibles qui ne vivent plus de leur travail, à l’image des petits paysans ».

« Être avec les autres sur la départementale »

En 1970, la France comptait 1,6 million d’exploitations. Un nombre divisé par quatre pour une surface agricole qui ne bouge pas, selon le dernier recensement agricole effectué en 2020. Résultat : des exploitations plus grandes et « une situation catastrophique pour les petites, se désole Pierre Faure. Le céréalier de la Beauce qui a 400 hectares ne se porte pas forcément bien, mais tellement mieux que l’éleveur dont le tracteur n’est même pas en état de l’amener jusqu’aux blocages. »

Éric a volé quelques heures à sa ferme « pour être avec les autres sur la départementale », à cinq kilomètres de ses vaches. « Ils n’ont ni l’argent ni le temps de manifester. Et surtout ils n’y croient plus », analyse le photographe. « On est tout seuls », confirme Éric en tirant sur une énième cigarette. La politique, les syndicats : très peu pour lui. « Avant, j’étais à la FNSEA, mais le patron [Arnaud Rousseau, PDG du groupe Avril], c’est un géant, il ne vit pas la même réalité que moi. »

En dix ans, la France a perdu 100 000 agriculteurs. Même dans les campagnes, ils sont devenus ultra minoritaires. « Pour ceux d’en haut, c’est déjà trop. Ils font des centaines de bornes en camion pour aller chercher ailleurs des produits moins chers que les nôtres ! Il n’y a que l’argent qui compte. On peut bien disparaître. Ils s’en foutent de nous. »

En savoir plus sur Pierre Faure

« France périphérique », de Pierre Faure, fait partie de la Grande Commande de photojournalisme Radioscopie de la France : regards sur un pays traversé par la crise sanitaire, confiée à la BNF par le ministère de la Culture, en 2021. Pierre Faure est représenté par Hans Lucas. Son travail est à découvrir sur son site internet et son compte Instagram.

À lire également dans notre sillon

Entre terre et père
Le photographe Pierre Faure met en lumière le dénuement dans lequel de nombreux petits agriculteurs sont plongés.
Paysan cherche repreneur désespérément
(1/2). Comme nombre d’agriculteurs à l’approche de la retraite, Alain, dans le Tarn, s’est inquiété de ne pouvoir transmettre sa ferme.
Les champs de la discorde • Épisode 1 |  Écosystèmes
« Un cas d’école dans le Tarn »
La journaliste Marion Touboul raconte les coulisses de son reportage sur la transmission paysanne.
Explorer la thématique
Algorithmes
Giada Pistilli, vigie de l’IA
Giada Pistilli, vigie de l’IA
La jeune femme est responsable de l’éthique dans une start-up d'’intelligence artificielle. Un métier rare en France.
Netflix, Amazon… la chasse aux bonnes histoires
Netflix, Amazon… la chasse aux bonnes histoires
Séries, films, documentaires : la concurrence est féroce et les investissements massifs, pour élargir l’offre en créations originales.
Swagg Man, le rappeur qui vend du rêve en toc
Swagg Man, le rappeur qui vend du rêve en toc
Ses fans voient en lui un modèle de réussite. D’autres, qui lui ont confié leurs économies, l’accusent d’arnaque.
Sa maison demeurera le ciel
Sa maison demeurera le ciel
(1/3). Dans une base perdue dans le Nevada, Pierre se forme à la guerre à distance. Une guerre moderne, technologique, clinique.
Soixante minutes pour oublier la guerre
Soixante minutes pour oublier la guerre
(3/3). Si les images en HD de corps en charpie hantent certains, la vraie menace pour les équipages de drone, c’est le burn out.
« Je tue en toute sécurité et, en tuant, je sauve des vies »
« Je tue en toute sécurité et, en tuant, je sauve des vies »
(2/3). Semaine après semaine, Sebastian passe au crible la province de Nangarhar, en Afghanistan. Elle est devenue son terrain de chasse.
Porto Rico, terre promise de la Silicon Valley
Porto Rico, terre promise de la Silicon Valley
Sur l’île balayée par les ouragans, de jeunes millionnaires se rêvent en prophètes. Mais la technologie n’achète pas tout.
Qui est vraiment Pavel Dourov, le fondateur de Telegram ?
Qui est vraiment Pavel Dourov, le fondateur de Telegram ?
Habillé tout en noir comme le personnage de Matrix, Pavel Dourov est devenu le héros ambigu des libertés du monde connecté.
OneCoin, monnaie virtuelle et escroquerie bien réelle
OneCoin, monnaie virtuelle et escroquerie bien réelle
La mésaventure de Jennifer McAdam qui a choisi d’investir l’héritage de son père sur le futur. Une arnaque mondiale à 2 milliards d’euros.
Tu seras un robot, papa
Tu seras un robot, papa
John est atteint d’un cancer incurable. Son fils veut continuer à converser avec lui après sa mort.
La sélection de la rédaction
Entre Paris et Moscou, le putschiste funambule de la Guinée
Entre Paris et Moscou, le putschiste funambule de la Guinée
Aux portes d’un Sahel chaotique, Mamadi Doumbouya a tenté d’inaugurer une « troisième voie » diplomatique. Depuis un an, rien ne va plus.
Une armée guinéenne éternellement rebelle ?
Une armée guinéenne éternellement rebelle ?
Pour le général de corps d'armée Bruno Clément-Bollée, le coup d'État est d'autant plus mal tombé que l’armée avait trouvé sa juste place.
Mon nom est Légion
Mon nom est Légion
Ils ont traversé la planète pour intégrer la Légion étrangère. Plongée dans le quotidien extrême des recrues avec le photographe Fred Marie.
Doumbouya, un président sur ses gardes
Doumbouya, un président sur ses gardes
Réaliser le portrait de Mamadi Doumbouya n’a pas été simple. Ses proches conseillers ont accepté de témoigner anonymement.